Avr09

Métier d'avenir - Policière

Métier d'avenir - Policière
Janie Pitre

« L'action et le goût de l'aventure m'ont orientée vers ce métier. »

Janie Pitre

Selon Emploi-Québec, la profession de policière présente des perspectives d'emploi favorables dans la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (GÎM). Les femmes représentent près de 16 % de la main-d'œuvre dans cette profession dans la région contre 22 % pour l'ensemble du Québec.

Le programme Techniques policières, d'une durée de 2 325 heures (3 ans), est offert au Cégep de Rimouski. La formation vise à permettre à l'aspirante policière d'acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes nécessaires à l'exercice de cette fonction de travail. Pour être acceptée, il faut avoir réussi le cours du secondaire : mathématique, séquence Culture, société et technique de la 4e secondaire (063404). « Comme ce programme est très, très contingenté, les notes scolaires sont très importantes. » mentionne Janie Pitre, policière-enquêteuse pour la Sureté du Québec au poste de New Richmond.

L'étudiante diplômée doit ensuite faire une formation de quinze semaines à l'École nationale de police du Québec située à Nicolet avant de pouvoir accéder au marché du travail.

Le salaire moyen est de 32 $ de l'heure ou de 58 000 $ par année.

Les principales tâches reliées au métier de policière sont :
• Patrouiller dans les secteurs désignés pour maintenir l'ordre et la sécurité publique, et pour faire respecter les lois et les règlements;
• Enquêter sur les délits criminels et les accidents, obtenir des preuves, interroger les témoins, compiler des notes et des rapports et témoigner devant les tribunaux;
• Arrêter les suspects de délits criminels;
• Secourir les victimes d'accidents, de délits criminels et de catastrophes naturelles;
• Participer à l'élaboration des programmes de prévention du crime, d'information publique et de sécurité;
• Surveiller et coordonner, au besoin, les activités des autres agentEs de police.
Pour exercer ce métier, il faut :

• Avoir de l'intuition et un bon sens de l'observation;
• Posséder une bonne santé physique et mentale;
• Savoir s'adapter à plusieurs situations.

Selon Janie, il faut être en bonne forme physique, être capable de travailler en équipe, avoir des habiletés en communication et pouvoir entrer en contact facilement avec les gens pour exercer ce métier. « Pour réussir dans ce métier, il faut avoir de la détermination et de la persévérance : ne pas lâcher, croire en soi, se faire confiance et prendre des décisions. Voilà les clés du succès! »


Janie indique que passée la première surprise quant à son choix de carrière, ses parents l'ont supportée dans sa décision et tout s'est bien déroulé pour elle. « Dans ma génération, être une femme dans ce métier n'est plus une barrière : on voit de plus en plus de femmes dans ce milieu. Pour ma part, je n'ai pas eu de difficultés et je n'ai pas ressenti de discrimination à mon endroit. »


Janie Pitre, policière-enquêteuse – capsule vidéo

Sources :

Emploi-Québec
Tout pour réussir
Inforoute FPT
Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine

T: 581 886-4650

E:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.