Aoû13

Technicienne ambulancière paramédic

Technicienne ambulancière paramédic
Stéphanie L'Italien

Selon Emploi-Québec, la profession de technicienne ambulancière est l'une des 44 professions les plus en demande actuellement dans la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine. Ce métier fait également partie des quelques professions ayant les meilleures perspectives professionnelles pour l'horizon 2009-2013. Toujours selon les données d'Emploi-Québec, le revenu annuel moyen d'emploi à temps plein en Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine, était de 44 000 $ pour l'année 2005.

Le programme Soins préhospitaliers d'urgence, d'une durée de 3 ans, est offert dans plus de 9 établissements d'enseignement au Québec. Ce programme permet d'acquérir les connaissances théoriques et pratiques nécessaires pour être capable de dispenser des soins d'urgence pré-hospitaliers aux patients et les transporter au centre hospitalier ou vers d'autres centres médicaux pour des soins plus poussés. Pour avoir accès à la profession, il faut satisfaire aux conditions du test d'aptitudes physiques spécifique aux techniques ambulancières (TAPTA).
Les principales tâches reliées à ce métier sont :

  • Évaluer l'état de santé des personnes en situation d'urgence;
  • Donner les premiers soins et administrer certains médicaments;
  • Effectuer le transport vers un hôpital.

Pour exercer ce métier, il faut :

  • Être polyvalentE afin de pouvoir travailler dans différentes situations d'urgence;
  • Avoir du sang-froid, de l'autonomie et une bonne santé physique ;
  • Posséder un bon sens de la répartie et être en mesure de prendre des décisions sur le vif.

Selon Stéphanie L'Italien, technicienne ambulancière pour les ambulances Radisson dans la région de Ste-Anne-des-Monts : « Il faut être capable de prendre sa place et surtout, de rester soi-même » pour bien réussir dans ce domaine. « Après avoir été patrouilleure sur skis pendant quelques hivers, j'ai réalisé que le côté très physique de ce travail et les situations d'urgence m'ont toujours attirée. J'aime aussi le côté relation d'aide et l'empathie qui sont des aspects primordiaux dans ces situations », mentionne Stéphanie. Cependant, la passion pour ce que l'on fait est la clé de la réussite : « Pour moi, c'est le plus beau métier du monde ! »

Sources : Emploi-Québec, Tout pour réussir (http://www.toutpourreussir.com/), Table de concertation des groupes de femmes de la Gaspésie et des Îles.

T: 581 886-4650

E:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.